Mouron des champs

Éditeur La Peuplade
Paru le
Papier ISBN: 9782925141150 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 10 à 14 jours ouvrables
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782925141211

Mouron des champs dit l’histoire de vies dures et empêtrées, de destinées de filles de fermiers, de pauvresses du bout du rang, de mères travailleuses infatigables aux désirs corsetés. Revitalisant brillamment le vocabulaire des parlers populaires, Marie-Hélène Voyer fouille les lieux de vie familiaux où se resserrent l’emprise de la domesticité et la violence de la contention. Cette poésie profonde et tassée comme un pain de mie porte la voix des mortes et met en lumière les encagements du passé. Mouron des champs, suivi de l’essai Ce peu qui nous fonde, est l’occasion pour la poète de revenir sur la disparition de sa mère, cette femme de cendre qui s’effondre, sur les ombres qui planent depuis l’enfance et sur l’affranchissement que permet l’écriture. Un souffle d’amour pour apprendre à vivre.

Les libraires craquent

  • Les libraires conseillent (avril 2022) par la librairie Les libraires

    Comme de petites fleurs rouges et bleues émergeant des terreaux malaisément fertiles de la domesticité, de la filiation, de l’amour et du deuil, le tout nouveau recueil de celle à qui on doit déjà Expo habitat, mais aussi l’excellent essai L’habitude des ruines, est une étincelante démonstration des vertus insoupçonnées de la vulnérabilité faite littérature. D’inquiétudes en suffocations, de râles en appréhension et de soucis en chuchotements, des cuisines de l’enfance au comble des regrets et du mausolée du souvenir aux fosses de la désolation, la poète se fait la moissonneuse d’un mauvais sang dont la coagulation s’effectue au gré d’une nomenclature inspirée, d’extirpations salvatrices et d’une froideur qui n’atteint jamais les yeux de celle qui nomme sans coup férir l’inaltérable fixité des révolutions toujours à faire.
    Philippe Fortin, Librairie Marie-Laura (Jonquière)


  • Commenté dans la revue Les libraires par Philippe Fortin, librairie Marie-Laura

    Quatre ans après Expo habitat, voici enfin le grand retour à la poésie de celle à qui nous devons aussi l’excellent essai L’habitude des ruines, paru l’automne dernier. Tenancière d’une parole à la fois contrite et libérée qui nomme, dénonce et pourfend les plus immémoriales des aliénations domestiques, Voyer ratisse très large tout en creusant profondément les impitoyables sillons d’un malaise générationnel aux proportions ontologiques. Une poésie férocement réaliste qui donne l’impression de fixer l’interdit soleil noir des éclipses.


Les libraires vous invitent à consulter

Prendre le relais

Par Dominique Lemieux publié le 11 avril 2022

La vie est une course de relais, un chapelet de mains tendues, marcher là où d’autres ont marché, arriver au moment où d’autres partent, nos bottines glissent dans les pas tracés par celles et ceux qui étaient là avant. Il y a, il y aura toujours un avant.

Lire l'article

Les libraires conseillent : avril 2022

Par Les libraires publié le 1 avril 2022

L’initiative Les libraires conseillent répond à la demande des lecteurs avides de suggestions. Chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres sont mis de l’avant dans les librairies membres de notre réseau. Cette initiative est une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, ai

Lire l'article

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres